Quelles perspectives « métier » des directions médicales et des MSLs* à l’heure du digital ?

*MSL : Medical Science Liaison

Ce n’est plus un scoop, la pratique digitale des professionnels de santé (PdS) s’est installée durablement, sans compter la digitalisation des parcours de soins et l’accroissement indéniable et exponentiel de la production de données de santé. Toutes les études en période Covid et post-Covid le démontrent.

En quelques années, quelques mois, la santé s’est mise à l’ère du numérique, impactant de facto les parcours de soins et les interactions entre tous les acteurs.

La reconfiguration des usages par les patients et les PdS impacte l’agenda des directions médicales et notamment celui des MSLs.

On note 6 tendances majeures qui impactent l’agenda des directions médicales :

1) Une complexification de l’offre thérapeutique avec des produits de plus en plus techniques, spécialisés et personnalisés

  • Une augmentation de +30% de produits de spécialités en 3 ans
  • L’essor de l’oncologie avec les thérapies ciblées, l’oncogénétique, l’immunothérapie, les traitements de maladies rares, les Car-T-cells, DTx ; et demain, le screening moléculaire, la médecine de précision, entre autres
  • Des populations de patients encore plus restreintes et difficiles d’accès (difficiles à identifier, à dépister, à flécher dans le parcours pour être éligibles à ces innovations…)
  • Des stratégies thérapeutiques de plus en plus complexes et de plus en plus individualisées, de plus en plus guidées par les données de santé.

2) Les données de vie réelle : le nouvel « or noir » des laboratoires pour maintenir le rapport bénéfice/risque des produits

Les données de vie réelle* décrivent l’usage d’un traitement dans un environnement non contrôlé : la vie quotidienne du patient tout au long du parcours de soins. Il s’agit, pêle-mêle, de données cliniques issues du dossier médical, d’informations de nature administrative (les traitements et actes pris en charge par le système de santé), de données issues d’objets connectés ou collectées sur le Web.
*RWD : Real World Data

Les données de vie réelle constituent un réel besoin des directions médicales, des directions économiques et de l’accès au marché.

3) Les PdS ont accéléré leur pratique digitale au quotidien à un niveau jamais atteint

  • Un usage croissant de 26% des supports digitaux a été noté (Baromètre Jan21 de 360Medics).
  • Une palette d’outils numériques qui couvre l’ensemble de l’agenda des PdS : échanges entre confrères, information scientifique en ligne, télémédecine …
  • L’ère est à l’usage d’outils qui sont de plus en plus flexibles et personnalisables.
  • Dans leurs échanges, les PdS souhaitent plus de contenus numériques et personnalisés.

4) La virtualisation des échanges

  • Même si un retour à la normale est évident, avec une reprise des consultations, des échanges présentiels, etc., la disponibilité des PdS devient tendue du fait d’un temps de plus en plus limité et contraint.
  • Les PdS trouvent un intérêt croissant à échanger à distance avec leur pairs, leurs patients et aussi les labos.
  • Des moments dédiés numériques souvent plus focus avec une concentration et une attention plus forte du PdS.

5) La nouvelle influence scientifique se fait sur le Net : l’essor des DOL

  • L’émergence des DOL (Digital Opinion Leader) n’est plus une tendance mais un fait établi.
  • Jeunes PdS mais aussi KOL de longue date sont maintenant devenus des influenceurs en ligne via l’usage croissant des réseaux sociaux.
  • Les labos doivent composer avec cette nouvelle donne à condition d’en maîtriser les variables : détection des DOL, suivi des thématiques, écoute des signaux faibles scientifiques ….

6) Le MSL, acteur de terrain et partie prenante de l’expérience client pour les directions médicales

  • Si les directions médicales restent indépendantes des fonctions commerciales pour des raisons réglementaires, il est pour autant de plus en plus fréquent que l’entreprise partage tous les aspects de l’expérience client via les systèmes d’informations (CRM) : chronologie des interactions, points de contact partagés.
  • Seule une expérience client satisfaisante permet de capitaliser du temps disponible et de l’accès à des PdS de plus en plus contraints.

TechToMed, organisme de formation certifié Qualiopi pour les actions de formation, propose un cycle de formation à destination des Directions médicales et des MSLs

Un programme de formation de 8 heures déclinable au format à distance ou en présentiel.

Un programme comprenant 6 modules :

  1. Contexte : évolution de l’environnement et des nouveaux impacts du numérique sur les patients et PdS.
  2. L’information scientifique à l’heure du numérique : essor des Medflix, des congrès en ligne et des plateformes de peer-to-peer.
  3. Du KOL au DOL, la nouvelle influence scientifique à l’heure du numérique
  4. Les données de santé et les nouvelles organisations digitales associées : comment interagir avec la numérisation des parcours de soins et en tirer profit ?
  5. Quelle évolution du métier médical et de la fonction MSL demain ?
  6. Conclusion : engagement numérique des directions médicales et des MSLs.

Pour plus d’informations, consultez notre offre de formation

Franck LE MEUR

Président-Fondateur de @TechToMed

franck.lemeur@techtomed.com

Ces articles pourraient vous intéresser :
14.10.20

Voici les étapes clés pour engager un nouveau modele d’engagement La plus grosse erreur serait de s’engager à faire du « [...]