Comme les géants de la Sillicon Valley, les géants chinois du numérique ou BATX* ont eux-aussi parié sur la santé comme prochain eldorado.
Les nouveaux services proposés foisonnent pour répondre aux besoins d’une population avoisinant les 1,4 milliard d’habitants.
Ces services s’intègrent dans un système de santé qui diffère grandement de ce que nous connaissons en Europe. Un petit tour d’horizon s’impose !

Particularités d’un système de soin

En Chine, pour comprendre les défis rencontrés en matière de santé, trois constats sont à retenir. La médecine de ville est quasi inexistante. Sans tri ni orientation des patients, des foules viennent consulter directement à l’hôpital. De nombreux engorgements se créent aux guichets d’enregistrement avant même d’atteindre les salles d’attente de consultation.

En parallèle, la Chine compte relativement peu de médecins par rapport à la taille de sa population. Alors qu’en 2017, la France comptait un peu plus de 3 médecins pour 1000 habitants ; la Chine comptabilisait moins de 1,8 médecin pour 1000 habitants.1 En conséquence, les médecins consacrent entre 3 et 5 minutes par patient, loin de nos 15 minutes moyennes en France.2

Enfin, un dernier constat est à relever, il s’agit des disparités territoriales. Si les mégalopoles proposent une offre hospitalière complète et adaptée aux besoins, ces dernières sont majoritairement situées sur les littoraux Est du pays. Dans la Chine continentale, caractérisée par sa ruralité, les déserts médicaux sont légion.

Une population touchée par les maladies chroniques3 4

Le phénomène d’augmentation des maladies chroniques observé dans les pays occidentaux est identique en Chine. Cette nette augmentation est directement imputable aux modifications des modes de vie :

  • Les taux de pollution très élevés et la consommation de tabac entrainent une augmentation inexorable de la prévalence de l’asthme et des maladies pulmonaires
  • Les modifications des habitudes alimentaires sont responsables d’un bond de 67% de l’obésité chez l’adulte et du triplement de l’obésité infantile entre 2005 et 2015.

En 2013, alors qu’il accède à la tête de la République populaire de Chine, Xi Jin Ping s’est engagé à impulser un plan d’amélioration des services de santé.
Ce plan se traduit par une augmentation des dépenses dans le domaine de la santé, une refonte de l’hôpital et un investissement massif dans la santé digitale.

L’arrivée des nouvelles technologies dans la santé

Dès l’avènement des années 2000 et encouragée par le gouvernement, la population chinoise a très rapidement adopté l’ère du digital. De nouveaux modèles économiques ont alors émergé et des entreprises se sont placées comme leaders dans leurs domaines d’activité :

  • Baidu le moteur de recherche
  • Alibaba le géant du commerce en ligne
  • Tencent et son empire de service mobile et internet (Wechat)
  • Xiaomi le spécialiste en électronique, informatique et téléphonie mobile grand public.

Ces entreprises, connues sous le nom de BATX, s’intéressent depuis quelques temps au domaine prometteur de la santé.

La place des géants du numérique dans la santé

Baidu, le plus grand annuaire de médecin en ligne

Baidu est un des premiers à s’être orienté vers la santé en créant un annuaire de médecins en ligne. Complet, fiable et actualisé, cet annuaire est rapidement entré dans les nouveaux usages.
Un succès cependant controversé … En 2016, la mésinformation autour d’un produit de santé sur le moteur de recherche a mené un jeune homme vers la mort. Le géant s’est alors retiré du secteur, sur demande du gouvernement, bien qu’il occupât une place de poids lourd dans le domaine.5

..

Alibaba, le e-commerce de la pharmacie6 7

Ali-Health, filiale e-santé de Alibaba, propose une plateforme de télémédecine, de délivrance en ligne et de livraison de médicaments.
Cette révolution dans le secteur se heurte pourtant à une réalité : l’authenticité des médicaments. Alors que la Chine est le premier producteur et exportateur mondial de médicaments contrefaits, Alibaba s’efforce de combattre ce fléau à grand renfort technologique.

..

Tencent, la téléconsultation à grand échelle6 7

Tencent, société mère de WeChat, application la plus utilisée en Chine avec ses 1 milliard de comptes, a lancé en 2017 Artificial lntelligence Medical Innovation System (AIMIS). Utilisé initialement dans le diagnostic précoce du cancer de l’œsophage, elle est désormais la plateforme nationale de référence dans le domaine du diagnostic assisté par intelligence artificielle.

En parallèle, WeDoctor souhaite résoudre le problème d’accès aux soins et de déserts médicaux en proposant un service de téléconsultations qui met en relation médecins et patients ainsi que des téléconsultations assistées par IA en mesure de diagnostiquer les maladies courantes et de suggérer un traitement adéquat.
Après le confinement de mars 2020, WeDoctor a annoncé avoir enregistré le nombre record de 350 000 000 utilisateurs de consultations en ligne. Si on observe les évolutions depuis cette première vague de confinement, on s’aperçoit que WeDoctor n’est pas le seul à avoir profité de la crise.

Le Covid nouveau départ pour les acteurs du secteur

Un an après l’émergence de la crise du covid-19, les géants chinois se présentent indéniablement comme les grands gagnants de cette crise. Chacun a su trouver ou créer le segment qui le rendrait incontournable.

En recensant les déplacements de ses utilisateurs, WeChat de Tencent peut estimer les personnes présentant un risque d’être infectées au covid-19, suite à un voyage dans une zone à risque ou par contact prolongé avec un sujet contaminé. La plateforme fournit à chaque utilisateur un QR code dont la couleur varie en fonction de son niveau de risque :

  • QR code vert : risque faible
  • QR code orange : risque potentiel
  • QR code rouge : risque important/fort

Ce QR Code est alors utilisé pour toutes les activités de la vie quotidienne, il est présenté pour prendre le bus, monter dans le métro, entrer dans les magasins, les restaurants …

Lorsque la pandémie a pris une tournure internationale, Tencent a offert une solution centralisant la littérature médicale internationale concernant la lutte contre le Covid-19. En tant que premier pays à avoir affronté cette crise, la Chine a fait le choix de partager rapidement toutes les informations en sa possession, pour permettre une lutte internationale plus efficace.

De son côté, Ali Baba a édité et commercialisé sur sa plateforme une dizaine de livres et guides, traduits en 23 langues, traitant par exemple des options thérapeutiques face au covid-19 ou encore des techniques pour monter un hôpital en une semaine.
Enfin, Alibaba Cloud, la branche data intelligence du Groupe Alibaba, propose un accès gratuit à ses solutions d’intelligence artificielle pour le diagnostic et le séquençage automatique du Covid-19. Cette technologie permet un gain de temps considérable pour la détection de cas positifs et l’émergence de variants.8

Grâce à leur puissance financière, économique et sociétale, les initiatives technologiques en matière de santé proposées par les BATX sont aussi nombreuses que variées. Leur rôle croissant dans le quotidien de la population chinoise a su répondre à certaines problématiques de déserts médicaux ou de sous-effectifs médicaux. Ces tendances sont à suivre avec attention, car ces révolutions observées de l’autre côté de la planète, comme cela a été le cas de l’autre côté de l’Atlantique**, pourraient s’avérer être des sources d’innovation pour nous européens.

* BTAX : Baidu, Tencent, Alibaba, Xiaomi
** Retrouvez notre article « GAFAM : futurs géants de la e-santé, mythe ou réalité ? » en cliquant ici

Mathilde PASKO

Consultante HealthTech @TECHTOMED

mathilde.pasko@techtomed.com