Qu’est-ce que la cohorte CONFINS ?

Historiquement, une cohorte est un terme militaire désignant une unité de légion romaine. De nos jours, et depuis 1935, le terme est plus souvent employé dans le milieu de la recherche pour faire référence à un ensemble de personnes faisant l’objet d’une étude épidémiologique, soit une étude visant à mieux comprendre une pathologie et en comprendre les causes et les facteurs de risque notamment, et ce en observant les divers aspects du quotidien (mode de vie, comportement, environnement, milieu professionnel, etc.) d’un groupe de personnes suivies sur une durée plus ou moins longue selon les besoins des chercheurs et la pathologie étudiée.

Depuis la cohorte américaine Framingham datant de 1948, les cohortes épidémiologiques permettent de faire avancer la recherche d’une manière considérable et non invasive, la valeur des données de vie réelle ne cessant de prendre de l’ampleur jour après jour.
Au début du mois d’avril 2020, le centre de recherche Bordeaux Population Health affilié à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) s’est associé à la CRO Kappa Santé spécialisée dans les études de données de vie réelle et à la start-up Kap Code spécialisée dans la santé digitale pour lancer la cohorte française CONFINS, qui a pour objectif de faire avancer la recherche en matière de bien-être et de santé mentale.

Les origines de la cohorte CONFINS

Après la création de la plateforme collaborative Epilogue visant à centraliser l’ensemble des informations et ressources disponibles en ligne à propos de l’épidémie actuelle liée au coronavirus, Kappa Santé et Kap Code ont décidé de poursuivre leur action numérique pour accompagner le monde de la recherche en s’associant à l’INSERM pour lancer le projet CONFINS également centré autour du COVID-19.

La situation vécue aujourd’hui est une situation inédite en France et dans le monde. A la fin du mois de mars 2020, 3.5 milliards de personnes dans le monde étaient confinées. Etant donnée ces circonstances exceptionnelles, l’impact sur la santé mentale de la population mondiale est non négligeable et varie d’une personne à l’autre. En effet, notre quotidien est fortement perturbé et cela induit des difficultés psychologiques plus ou moins importantes telles que le stress, l’anxiété, le sentiment d’isolement, de solitude ou encore d’ennui, entre autres.

Cependant, les efforts de la recherche scientifique sont actuellement concentrés en priorité sur les effets physiques du virus. Or, par le biais des mesures prises pour le contenir, le virus pourrait indirectement engendrer des effets potentiellement dangereux sur la santé mentale des individus. De ce constat naquit alors la e-cohorte CONFINS pour étudier et comprendre l’impact des mesures prises par le gouvernement, et notamment du confinement, sur le bien-être mental de la population française.

Une méthodologie inédite à l’ère du digital

A l’ère du numérique et de la tendance grandissante de la e-santé, les créateurs de la cohorte CONFINS ont pris le parti d’en faire une e-cohorte. Effectivement, la participation, sur la base du volontariat, se fait exclusivement par le biais d’internet. Le principe est simple : les volontaires s’inscrivent en ligne et complètent un premier questionnaire d’environ 20 minutes. Ces personnes sont ensuite régulièrement sollicitées par mail et/ou SMS durant la période du confinement et l’année qui suit afin de compléter des questionnaires de 5 à 15 minutes, selon le profil de chacune, à propos de leurs ressentis suite aux mesures en place. Toute personne francophone, majeure et confinée est éligible pour participer à l’étude.

La question de la confidentialité des données paraît alors évidente mais qu’elle soit physique ou numérique, une cohorte est fondée sur le principe du recueil de données patients confidentielles conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et suite à une validation réglementaire. Dans le cas présent, pour assurer une anonymisation et une confidentialité totale des données traitées, l’identité des participants(es) est protégée par un code numérique. La sécurité des données est quant à elle garantie par la création d’un compte personnel pour chaque participant(e) de la cohorte donnant un accès à chacun à ses données ainsi qu’un droit de rectification, de suppression et d’opposition à l’utilisation de ses données, droits dont l’accès est facilité par la voie numérique.

Un des plus grands avantages d’une e-cohorte est la facilité d’accès à une population plus importante et plus étendue géographiquement pour les équipes de recherche ce qui signifie plus de données de vie réelle et donc des résultats et des analyses plus pertinentes. De plus, à l’image d’un social listening de masse, le recrutement de volontaires se fait en majorité par le biais des réseaux sociaux, grâce aux nouvelles technologies et notamment à l’intelligence artificielle, cette phase de la recherche devient alors moins chronophage et énergivore pour les chercheurs.

Les premiers résultats seront disponibles dès le mois de juin 2020. L’étude épidémiologiques ne se limitant pas aux effets immédiats du confinement sur la santé mentale des participants(es), elle se poursuivra après le début du déconfinement. Pour en savoir plus ou participer à l’étude CONFINS, cliquez ici !

SOURCES

Cancer et environnement, Lucie Anzivino-Viricel, Lucile Montestrucq, et Olivier Guye. « Etudes épidémiologiques ». Portail francophone d’information de référence sur les risques de cancers liés à l’environnement, aux expositions professionnelles ou aux comportements individuels. Cancer et environnement, 29 août 2018. https://www.cancer-environnement.fr/344-Etudes-epidemiologiques.ce.aspx.

Éditions Larousse. « Définitions : cohorte ». Dictionnaire. Dictionnaire de français Larousse. Consulté le 5 mai 2020. https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/cohorte/17021.

Institut National du Cancer. « Définition : étude épidémiologique ». Plateforme de groupement d’intérêt public (GIP) français. Institut National du Cancer. Consulté le 5 mai 2020. https://www.e-cancer.fr/Dictionnaire/E/etude-epidemiologique.

Kappa Santé, Kap Code, et Bordeaux Population Heath Research Center. « Cohorte Confins ». Etude épidémiologique, avril 2020. https://www.confins.org/.

Ray, Marie-Céline. « Cohorte ». Média de décryptage scientifique. Futura. Consulté le 5 mai 2020. https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-cohorte-15863/.

Salines, Georges, et Catherine De Launay. « Les cohortes : intérêt, rôle et position de l’InVS ». Document informatif et descriptif. Saint-Maurice (France) : Institut de Veille Sanitaire, janvier 2010. www.invs.sante.fr.

Sahar AZAMI HASSANI
Consultante HealthTech chez TECHTOMED

Juliette OLIVIER
Chef de produit chez KAP CODE