TOP 5 des tendances e-santé en 2019

TOP 5 des tendances e-santé en 2019

L’année 2018 a été marquée par une montée en puissance de l’e-santé avec notamment une prise de conscience des autorités, l’essor de l’intelligence artificielle ou le développement de la simulation numérique.

Le numérique bouleverse le monde dans lequel nous vivons. Nous sommes pleinement entrés dans la 3ème révolution industrielle, celle de la transformation numérique de notre société.

Le monde de la santé est fortement impacté par cette révolution qui touche l’ensemble des acteurs. De nombreuses innovations et évolutions sont apparus en 2018.

Mais que nous réserve 2019 ? Voici une projection avec les 5 principales tendances qui vont toucher l’e-santé.

1/ Omniprésence de l’Intelligence artificielle

Tout au long de l’année 2018, l’intelligence artificielle (IA) en santé a été au cœur des débats tant sur les différents champs possibles d’intégration que sur les enjeux éthiques. Après de nombreuses expérimentations, 2019 sera-t-elle l’année de la démocratisation ? L’intelligence artificielle va apporter des solutions concrètes dans de multiples champs : la recherche médicale, l’analyse des données cliniques, les opérations assistées, le suivi des patients à distance, les prothèses intelligentes, les traitements personnalisés ou encore le diagnostic assisté.

L’IA va apporter de nouveaux services aux patients pour le suivi de sa pathologie au quotidien via la généralisation de chatbots permettant un accès permanent aux questions les plus fréquentes ou un pré-diagnostic.

L’arrivée à maturité des interfaces naturelles comme la recherche vocale et recherche visuelle va entrainer de nouveaux usages et de nouvelles solutions au service des patients et des professionnels de santé. Un bel exemple avec l’annonce il y a quelques jours du partenariat entre Amazon et Omron Healthcare qui permet à l’assistant vocal Alexa de rappeler à la personne de mesurer sa tension artérielle, lire les derniers relevés, les comparer et proposer des idées afin de faire baisser la tension artérielle si elle est trop élevée.

2/ Data, data… et data

La donnée devient omniprésente dans les projets e-santé, la transformation digitale des acteurs de santé, le parcours de soin ou la pratique des professionnels de santé. Être data centric sera une obligation en 2019 pour développer des solutions fiables qui répondent aux usages, déployer des dispositifs de promotion/communication personnalisés, optimiser les essais cliniques, développer une médecine personnalisée…

Tous les projets e-santé présents et à venir sont portés par la data, que cela soit au niveau du ciblage, de l’analyse d’usage, du cœur même des solutions (via l’intelligence artificielle, les objets connectés…) ou au niveau économique.

De nombreux partenariats ont été conclus ces dernières années entre industriels et les géants du numérique (Google, IBM, Apple, Samsung…) pour l’exploitation de cette masse de données et le développement de nouveaux traitements ou solutions e-santé via notamment le « machine learning ». Une tendance qui va se poursuivre en 2019.

Pour les industriels, la recherche, le marketing, la communication seront fortement impactés avec la généralisation de nouvelles approches ou méthodologies testées ces deux dernières années et centrées sur la donnée : études cliniques via les réseaux sociaux, marketing automation, precision marketing.

3/ Blockchain: du concept à la réalité

La Blockchain est une véritable révolution technologique qui offre la possibilité de stocker, décentraliser, anonymiser et rendre des données en principe infalsifiables. Quelques expérimentations en santé ont émergé en 2018. La blockchain deviendra en 2019 une réalité avec le déploiement de projets concrets menés par des industriels ou institutions. L’industrie pharmaceutique (Sanofi, Novartis, Roche…) planche sur de nombreux projets qui verront prochainement le jour, notamment autour de la recherche, des essais cliniques ou de la traçabilité des médicaments (supply chain).

Concrètement, en 2019, la blockchain va voir émerger de nombreux projets pour permettre de sécuriser les échanges de données de santé, une meilleure coordination des acteurs grâce à l’interopérabilité et données de patients, ou d’optimiser la collaboration scientifique et médicale.

4/ Lutte GAFAM vs BAXT

Aujourd’hui on observe une progressive arrivée des acteurs chinois, les fameux BAXT (Baidu, Alibaba, Xiaomi, Tencent), sur le marché européen, qui prennent le pas des fameux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft).

De leur côté ces acteurs américains, déjà bien implantés en Europe, investissent de plus en plus dans le secteur de la santé. Ces grands pure players américains et chinois ont pris conscience du potentiel du marché de la santé et lancent progressivement des offres autour de la recherche (IA, Deep learning…), du diagnostic (IA, Big Data…) ou de l’accompagnement des patients (IA, IoT…).

Aujourd’hui les BATX ont un temps d’avance sur les usages digitaux, les chinois vivant à travers leur mobile depuis un certain temps. De plus les BATX investissent massivement dans l’intelligence artificielle, la Chine étant la 1ère nation en termes d’investissements sur l’IA (le gouvernement en fait une priorité nationale).

Côté GAFAM, on possède un temps d’avance, notamment Google, Apple et Amazon dans le déploiement de solutions purement e-santé autour du diagnostic, de l’accompagnement patient ou du big data. 2019 s’annonce comme une première confrontation de ces géants du numérique dans le secteur de la santé. On ne peut que regretter l’absence de grands pure players européens dans cette lutte…

5/ L’année des objets connectés santé

Le marché des objets connectés dans le domaine de la santé peine à décoller depuis l’arrivée des premiers objets en 2010. Principales raisons : la non réponse à un usage ou la non création de cet usage, la non adhésion du corps médical ou les limites techniques comme l’autonomie.

2019 devrait marquer un nouveau tournant dans le déploiement de la santé connectée. Tout d’abord certaines fonctionnalités liées au suivi de la santé sont désormais natives dans les devices proposés par les grands constructeurs, aussi bien dans les smartphones que les smartwatch. Ensuite on observe une amélioration des terminaux (smartphones, smartwatch, ordinateurs etc…) qui permet d’optimiser les flux de données et une autonomie de plus en plus grande. L’arrivée progressive de la 5G permettra également d’obtenir une plus grande puissance de connexion.

Le dernier point concerne les objets connectés eux-mêmes. On observe aujourd’hui, le passage d’objets « gadget » à de véritables solutions (classifiées le plus souvent en dispositifs médicaux) intégrées dans de véritables programmes d’accompagnement du patient. Le succès des objets connectés autour du bien-être permet de créer un usage et de favoriser l’utilisation des objets purement santé.

Evidemment, au-delà de ce top 5 de tendances, on observera de nombreuses évolutions en 2019 autour de la réalité virtuelle et augmentée avec une expérience immersive de plus en plus présente, des calculateurs quantiques, de la télémédecine qui se démocratise, du déploiement de la 5G…

Rémy Teston

Expert e-santé
Buzz E-santé

En partenariat avec

Logo-Buzzesante-500